Ma Photo

« Two lovers de James Gray: notre critique | Accueil | Roman Polanski: wanted and desired - notre critique »

21 mai 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

GG

coucou Laure. L'histoire du film en effet est tres lineaire et simple mais tout est dans l'art et la maniere de raconter cette histoire. Et justement non, ce n'est pas melo et il n'y aucune scene larmoyante. Clint sait vraiment y faire! Il ne fait pas complique inutilement quand il peut faire simple. Et il touche!

laure

Donc la meilleure note à ce jour. Est-ce prémonitoire ?
certains commentaires, à chaud, parlaient pourtant d'assez banal, voire un peu trop mélo. Qu'en disent nos spécialistes locaux ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.